Le guide de l’allaitement

Après l’ultime période de la grossesse, il est temps maintenant d’accueillir votre petit. La chambre est prête, le prénom est choisi, mais il n’y a pas que ça évidemment. Devenir parent est une grande responsabilité, et cela apporte un changement irréversible dans la vie de toute personne. La future maman se pose spécialement plus de questions, surtout quand c’est son premier-né.

L’allaitement est l’une de ses premières inquiétudes. Même si c’est le mode d’alimentation le plus naturel d’un bébé, il suscite néanmoins beaucoup de questions.

Faut-il allaiter ou non ? Pendant combien de temps ? Comment s’y prendre ? Voici donc quelques réponses qui pourraient aider à prendre cette décision.

comment allaiter

Les bienfaits de l’allaitement maternel

L’allaitement est le fait de nourrir son bébé au sein. C’est le meilleur mode d’alimentation pour un nourrisson. En effet, le lait maternel est l‘aliment le plus adapté pour un bébé (voir ici tous les avantages de l’allaitement maternel)

Il contient tous éléments dont il a besoin pour bien se développer sur tous les plans. Comme composants du lait, on peut citer entre autres les vitamines, le sucre, les anticorps, les enzymes, les cellules vivantes et les hormones.

La science a d’ailleurs prouvé les nombreux avantages que ce type d’alimentation apporte à votre bout de chou.

Il s’agit de :

  • La diminution du risque de mort subite ;
  • La réduction des risques d’obésité ;
  • Le renforcement des défenses immunitaires ;
  • La réduction des risques d’infections et la protection contre des maladies inflammatoires ;
  • La réduction des allergies ;
  • Le renforcement du développement psycho moteur.

Pour la mère, allaiter son enfant lui apporte également quelques bienfaits. On retient :

  • La réduction des risques de cancer du sein et de l’ovaire ;
  • Le lien fort émotionnel qui se crée avec bébé ;
  • L’accélération de la perte de poids…

Ainsi, que ce soit pour le nourrisson comme pour la maman, l’allaitement maternel est plein de vertus et bénéfique sur tous les plans. Il nécessite bien sûr de faire quelques concessions, mais ce ne sont pas des raisons suffisantes pour ne pas adopter ce type d’allaitement.

L’hygiène de vie durant l’allaitement

C’est là l’un des compromis à faire lorsqu’on allaite son enfant. Il y a des habitudes à adopter pour ne pas infecter le nourrisson. En effet, tout ce que vous mangez, buvez et respirez se retrouve dans votre lait. Il faut donc faire attention puisque votre bébé ingurgitera tout cela. Mangez sain et équilibré (fruits, légumes, pains, poissons, lait…). La transmission de mauvais aliments peut être fatale pour le petit.

Ainsi il vous faudra de préférence :

  • Arrêter donc de fumer (cigarette ou autres) pendant que vous allaitez
  • Limiter votre consommation de café et de thé
  • Ne pas prenez d’alcool
  • Vous informer auprès de votre médecin avant de prendre un médicament. Il y a en effet certains médicaments contre-indiqués
  • Faire attention au sucre et au sel.

Voilà quelque peu les contre-indications liées à l’allaitement. Rien de nouveau de toute façon, puisque pendant la grossesse, vous devriez vous y soumettre également. Votre bébé sera en contact avec vous : prenez donc des douches régulières et portez des soutien-gorge adaptés et propres.

À quelle fréquence allaiter bébé?

Il n’existe pas vraiment de fréquence pour donner le lait à votre bébé. Chaque enfant a son rythme. En général, il faut plusieurs tétées par jour (au moins 8 fois) : soyez donc prête à beaucoup donner le sein. À cet effet, trouvez une chaise confortable et positionnez-vous bien pour allaiter afin d’éviter le mal de dos à la longue.

Alors, les premières semaines, il faudra donner le lait à la demande. Au fur et à mesure que bébé grandit, les tétées se réduiront. Toutefois, même si elles sont plus courtes et plus espacées, il faudra s’assurer que votre enfant tète au moins 6 fois par jour.

Comment s’y prendre pour allaiter son bébé ?

Pour que vous soyez tous les deux à l’aise, vous devez adopter une position confortable à chaque tétée. Le corps de votre petit doit être soutenu et collé au vôtre : cela le rassure. Plusieurs positions sont adoptables pour l’allaitement : assise, semi-assise, madone, madone inversée, football, couchée sur le côté…

Après avoir choisi la meilleure position, appuyez le menton du bébé sur votre sein. Quand il ouvrira la bouche, introduisez votre mamelon loin dans sa bouche (jusqu’au palais mou). Rabattez ensuite sa tête vers votre sein. Ainsi, il tètera tranquillement, et vous ne sentirez aucune douleur.

Jusqu’à quand allaiter ?

En général, la plupart des mamans allaitent jusqu’à 6 mois ou tout au plus 1 an. Quelques-unes vont au-delà des 12 mois. La science encourage ces dernières puisque les études montrent que l’allaitement prolongé est bon pour les bébés.

Contrairement aux idées reçues et aux préjugés, il n’y a aucun risque de prolonger l’allaitement au-delà des 12 mois. En effet, les psychanalystes affirment que cette relation mère-enfant qui se perdure procure bien plus que du lait au petit.

Ce dernier ressent en fait un sentiment de sécurité affective qui l’aidera à mieux grandir et à devenir autonome plus tard. L’OMS préconise d’ailleurs d’allaiter son enfant jusqu’à 2 ans. Il y a certes des risques que le sevrage soit plus difficile, mais tout est question d’un bon timing.

Sevrer son petit n’est pas une étape aisée. Mais, lorsque vous décidez de le faire, soyez sûr de votre décision et ferme. À l’avance, vous devriez déjà commencer la diversification des aliments ou l’allaitement mixte. Donc, assurez-vous toujours que bébé n’ait ni faim ni soif. Ainsi, il ne réclamera pas le sein. Et faites-lui comprendre qu’il est temps d’arrêter. Il va sûrement pleurer et faire des caprices : soyez indulgente et rassurez-le. Il finira par s’y faire au bout de quelques jours.

Du matériel pour aider à allaiter

Il peut arriver que certaines mamans aient du mal à allaiter leur enfant. À certains moments, elles peuvent aussi ne pas pouvoir donner le sein. Dans ces situations, certains matériels peuvent aider. Il s’agit entre autres du tire-lait qui, comme son nom l’indique, permet de tirer le lait pour le conserver ou le mettre dans un biberon. Ainsi, si vous n’êtes pas présente, papa peut aussi donner le lait à votre enfant via le coussin d’allaitement Red Castle par exemple. Cela favorise la relation père-enfant.

Le lait est le meilleur aliment pour votre bébé ; il est à privilégier. Mais, il faut souligner qu’allaiter son enfant est un choix strictement personnel. Ne vous laissez pas corrompre par votre environnement. Seule la maman a la décision d’allaiter ou non son bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *