Crevasses et allaitement, que faire ?

Beaucoup de maman demande comment éviter les crevasses, et beaucoup pense quand se préparent pendant la grossesse, elle éviteront ainsi les crevasses, à tort.

crevasse allaitementLes crevasses (voir post sur les crevasses) sont généralement dus à une mauvaise position de bébé, il est impératif que la maman apprenne à bien positionner bébé soit en ayant vu des vidéos ou photos, ou encore en se guidant par la douleur, si ca fait mal c’est pas normal, donc repositionner bébé, elle peut aussi se faire aider par une animatrice en allaitement.

Il est conseillé de faire des réunions que se soit par la lll ou par d’autres organisations pour voir d’autres mamans allaités bébé, ainsi on sait déjà ce qu’il faut faire.

 

  • N’écoutez pas forcément ce que disent le corps médicale à la maternité, il n’est pas obligatoire d’allaiter assis, il existe bien d’autre positionner, et pour des novices je conseille la position allongé, bien plus pratique, et bébé prend plus facilement le sein (il va parfois le chercher tout seul)
  • Ne tirer pas sur votre sein pour dégagez les narines de junior, cela peut provoquer de belles crevasses
  • Pour une bonne mise au sein, préférez un bébé actif mais surtout pas énervé, il risque de s’acharner sur votre sein, et bonjour les dégats, ne subissez pas les douleurs, encore une fois ce n’est pas normal, que vous soyez sensible, passe encore mais que se soit douloureux, non !!!!!
  • N’attendez jamais qu’un bébé pleure, dès qu’il se réveil proposer lui, il sera plus resceptif et conciliant pour prendre le sein correctement, ou si votre bébé dort constament, pensez à le surveiller (mouvement de succion, etc..) et de lui proposer le sein à ce moment précis, ainsi il sera plus conciliant à le prendre

N’oubliez pas non plus une maman , c’est un lait qui coule plus vite et calme les succions du bébé.

L’entourage peut aider la mère à se détendre

  1. en l’écoutant
  2. en lui conseillant de baisser les épaules et de respirer calmement
  3. en lui massant le haut du dos

En cas de congestion, les aréoles peuvent être assouplies en faisant couler un peu de lait, par massage aréolaire ou à l’aide d’un tire-lait.

Cette préparation favorise en même temps la libération d’ocytocine donc l’éjection du lait.

La tétée sera débutée par le sein le moins douloureux pour déclencher l’éjection.

La prise d’un antalgique (paracétamol) avant quelques tétées peut être utile.

La bonne position du bébé et de la mère est capitale

Le bébé :

  1. est entièrement face au sein, contre le corps de sa mère ;
  2. a la tête et le corps dans le même axe.

La mère :

  1. est bien adossée avec les jambes relevées, en position assise ; utilisez pour ça un coussin d’allaitement tinéo
  2. soutient son sein s’il est lourd ;
  3. évitera d’appuyer sur son sein avec un doigt ;
  4. amène son bébé, tête légèrement défléchie, près de son sein ;
  5. écarte de nouveau le bébé de son sein si l’enfant n’ouvre pas assez la bouche;
  6. elle attend que la bouche soit grande ouverte pour ramener franchement son bébé au sein.

Si la prise du sein est correcte, vous n’aurez pas du tout mal, juste une sensation.

C’est le cas lorsque :

  1. la bouche est grande ouverte ;
  2. la lèvre inférieure est éversée ;
  3. l’aréole est plus couverte dans sa partie inférieure.

Sinon, la mère a intérêt à retirer le bébé de son sein, en glissant son petit doigt dans la bouche pour ne pas se faire pincer, puis à recommencer la mise au sein.

Le fait que le bébé mette sa langue en arrière et pince avec les gencives témoigne d’une confusion sein-tétine

La solution est alors de :

  1. supprimer tout biberon ;
  2. donner à boire uniquement au sein (éventuellement à la tasse) ;
  3. proposer la tétée quand le bébé est réveillé, mais pas encore énervé ;
  4. inventer des petits jeux pour amener le bébé à baisser et sortir sa langue !

Après la tétée, l’application d’un peu de lait sur le mamelon et l’aréole est conseillée

Le lait maternel frais est un excellent hydratant et un cicatrisant. L’étaler sur le sein après la tétée est le meilleur soin préventif.

En cas de peau sèche, la mère peut appliquer une crème hydratante, ou une huile végétale (voir le post spécial des huiles végétales sur le forum nature)

Si le contact du linge ou des coussinets est douloureux, vous pouvez porter des coquilles d’allaitement, faite en bonne usage, elles ne sont pas les plus conseillées lors d’un allaitement, elles favorisent les crevasses, et stimule le sein.

Pourquoi le lait de fin de tétée est-il le meilleur protecteur du mamelon ?

Parce que c’est un produit naturel :

  1. gras ;
  2. bactériostatique ;
  3. riche en facteur de croissance épithéliale (cicatrisant) ;
  4. riche en éléments anti-inflammatoires ;
  5. non irritant et non allergisant ;
  6. d’odeur et de goût parfaitement adaptés au bébé.

En cas de tétée douloureuse non améliorée par les autres mesures, on pourra proposer un protège-mamelon en silicone.

Le but est de faire un peu écran à la douleur, on l’utilisera :

  1. très souple pour ne pas gêner la prise en bouche du bébé ;
  2. de taille adaptée à la bouche du bébé ;
  3. pour quelques tétées seulement, car il peut diminuer la lactation, car bébé ne stimule pas correctement le sein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *