Conseils pour bien allaiter, ou comment bien allaiter ?

Pour qu’un allaitement soit bien réussi, il faut avant tout avoir confiance en soi.

Oui je sais, vous allez me dire que c’est plus facile à dire qu’a faire, mais pas tant que ça.

Tout d’abord, documentez vous le plus possible sur l’allaitement, sur comment est le lait, à quoi il sert, pourquoi certain bébé pleure, etc…, que vous soyez armer lors de la naissance de bébé, afin d’éviter les pièges et que vous ayez du répondant si besoin est.

Dès la naissance, il est conseillé de mettre bébé sur le ventre afin que ce dernier cherche le téton, il est inutile de l’aider, il y arrivera bien tout seule rassurez vous, il faut évitez de le forcer à prendre le sein, il risque de se braquer et d’en gardez un mauvais souvenir, et de le bouder par la suite.

Sur votre ventre, il va sentir l’odeur du lait qu’il l’appelle, il va venir se hisser doucement vers eux pour prendre le sein à plein bouche, vous pourrez l’aider un peu à bien le prendre par la suite.

Dites avant l’accouchement votre désir d’allaiter et surtout le désir d’avoir bébé sur votre ventre, les soins pourront très bien attendre.

Demandez aux sages femmes, de ne pas donner de complément, ils n’ont pas le droit de le faire sans vous demandez l’autorisation, vous pouvez si vous n’avez pas confiance, garder bébé près de vous pendant votre séjour à l’hôpital, soyez catégorique, attention au discours qui tue ‘vous êtes entrain de tuer votre bébé’, ou encore ‘votre enfant meure de faim, vous n’avez pas honte’, et j’en passe, j’ai eue la première comme réflexion car mon fils avait perdu 80g en une journée !!

Attention aux mauvais conseils du corps médical, hélas, il est très rare que leurs formations d’allaitement soit à jour, une consultante en lactation doit faire des rappels tout les cinq ans, avec des cours de plus de 190h, hors le corps médicale n’a qu’une heure voir deux heures dans leurs cours de médecine, même s’ils sont très doués en médecine, cela ne veut pas dire qu’ils le sont pour l’allaitement, et continue de croire qu’il faut laissez un temps de trois heures entre chaque tétée, qu’il faut boire énormément d’eau, qu’il faut laisser bébé, bref n’importe quoi !!

Le colostrum est très digeste, il se digère en même pas 20min, donc imaginez bébé attendre trois heures !!!, donnez le sein à la demande, proposez à bébé le sein sans attendre qu’il pleure, car l’accouchement l’aura mis KO est dormira beaucoup pendant quelques jours, surveiller bébé lors de son sommeil, il appelera votre sein en faisant des petits bruits, des mouvements de succion, ou des mouvements de paupière, c’est l’heure pour lui, prenez le, n’ayer pas peur, il ne se réveillera pas, et en plus tétera , même s’il tète que quelques minutes c’est pas grave, n’ayez pas peur de donner le sein très souvent, et surtout n’ayez pas peur de braver les mauvais esprits.

Attention pendant les trois jours qui suive l’accouchement, parfois plus, il est très rare qu’un bébé prenne du poids, donc si junior n’a pas pris de poids trois jours après, ou qu’il en à même perdu ne vous inquiétez pas c’est parfaitement normal, à condition bien sur que bébé mouille et salisse bien ses couches (Lorsque bébé est au colostrum ses selles sont très foncé (c’est le méconium) et visqueuse, mais pas jaune, elles seront jaunes après la montée de lait)

Faite attention au poids, un bébé au sein ne prendra pas les 3 kilos marqué sur le carnet de santé, un bébé n’est pas comme tous les autres, il peut très bien être lent niveau prise de poids comme l’était son arrière grand père, si tout va bien coté couches (urines et selles), qu’il est vif, bref que vous le trouvez parfait, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, aller sur le post spécial prise de poids de bébé si vous avez besoin de plus d’infos.

N’ayez pas peur de demander de l’aide à des associations d’allaitement, ayez le reflex d’avoir le téléphone d’une animatrice près de chez vous dans les cas dur ou d’une consultante en lactation (attention elles sont payantes)

Demandez à votre pédiatre de la maternité de vérifier le frein de langue de junior, on a tendance à l’oublier, il freine l’allaitement, et beaucoup de mamans arrêtent d’allaiter à cause de mauvais conseils, une fois préparer, vous pourrez allaiter tranquillement.

Pensez à l’ostéo, ayez fait des recherches avant la venu de junior, et prévoyez un rendez vous quelques jours après la naissance, préférez un ostéo spécial nourrissons, et tensions crânienne, il vous sera d’un grand secours, si vous n’avez pas les moyens, demandez à vos proches de vous les offrir (les séances), c’est toujours mieux qu’une énième peluche.

Voyez également avec vos mutuelles, vous avez parfois des bonus, ou des primes pour les médecines alternatives.

N’écoutez que vous, et surtout bébé, laissez parler Jeannette, et Jean qui vous dises que bébé sera capricieux si vous le codoter trop, et laissez parler le médecin s’il vous dit que les tétées sont trop importante, ou que bébé ne prend pas beaucoup de poids. Les personnes qui vous donne des conseils genre ‘ton lait n’est pas assez riche, ou faut pas allaiter en étant malade, et   , sont généralement des personnes qui n’on jamais allaité, ou alors qui ont foirer leur allaitement.

Comme dit le Dr Newman (pédiatre et spécialiste en lactation), prendre le bébé nourrit au lait artificiel comme norme est irrationnel et nous porte à donner des conseils erronés, aux mères à propos de l’alimentation et croissance de leurs .

De plus la courbe de poids stagne ou ralentisse vers le deuxième mois de bébé avec un allaitement exclusif.

Il peut sembler qu’ils ont un gain de poids trop lent, alors qu’en faite c’est le gain de poids des nourris au lait artificiel qui est trop rapide.

Prenez bien conscience que le lait maternel n’est pas du lait artificiel, bébé ne sera pas comme le bébé de la voisine nourrit au lait artificiel.

Privilégié le cododo, maternage, portage en écharpe, peau à peau, soyez relax, des parents , c’est un bébé , un bébé qui pleure c’est normal, je vous invite à lire mon post ‘Mais pourquoi il pleure ’

L’allaitement doit être une source de bonheur, et non une torture

Evitez les téterelles, biberons, tétines, qui ont tendance à donner une confusion à bébé, voir le post spécial confusion sein/tétine pour de plus amples informations.

Avant de tirer votre lait (sauf si le lait est trop important, et que vous avez besoin de vous soulager), attendez que votre lactation soit bien mis en place, le mieux reste d’attendre un mois avant de commencer à tirer.

Aidez-vous d’un coussin d’allaitement doomoo babymoov si besoin.

Ne chronométré pas les tétées, c’est inutile, mais ne laissez pas bébé (sauf si cela ne vous dérange pas) des heures au sein, en 30 min, il a tout pris (grand maximum).

N’espacez pas les tétées, si junior réclame une heure après, c’est qu’il a une bonne raison, lui apportez réconfort et répondre à ses attentes, fera de lui un enfant bien dans sa peau, et sera plus vite autonome et surtout il aura confiance en lui.

Donnez les seins que vous voulez, pas la peine de vous acharnez à mettre une épingle sur le soutif pour vous rappelez quel sein vous avez donnez (vous inquiétez pas vous le saurez ), si bébé veut un sein, et pas le deuxième, grand bien lui fasse, si au contraire, il veut les deux seins, donnez lui les deux , attention tout de même, prenez bien le soin que bébé finisse le deuxième sein, si c’est pas le cas, n’hésitez pas à lui reproposé celui-ci.

Attention aux crevasses, voir le post spécial crevasses (ses causes, et ses solutions), revoyez toujours votre position (ou le frein de langue de junior)

Par pitié, ne pesez pas bébé avant la tétée, et après, ce système c’était bon il y a 50 ans (et encore) c’est une source d’angoisse pour vous, et pour bébé, comme dit plus haut, c’est pas du lait artificiel, bébé peut très bien ne rien prendre pendant deux jours, et doublez son volume le jour d’après.

Une pesée une fois tous les 15 jours pendant un mois suffit au début, après se sera une fois par mois.

Ne vous fiez pas au tire lait, pour savoir si vous avez du lait, ou combien bébé prend par des tétée, une maman peut très bien allaiter longtemps sans réussir à tirer une goutte de lait (c’est ce qui m’est arrivé !), ne vous fiez pas non plus au résultat, la succion de bébé, n’a rien avoir avec la force du poigné ou de l’électrique !!

Attention aux pics de croissance, on a tendance à les craindre, mais c’est hélas nécessaire, renseignez vous bien avant, pour ne pas être surprises, voir le post spécial pic de croissance.

Attention à la lactation automatique, on pense ne plus avoir de lait, alors qu’on est juste en mode automatique, , voir le post spécial lactation automatique.

Le dicton : plus bébé tète, plus vous avez du lait, et plus vos seins sont mous et exact mais attention, bébé peut passer sa journée à tétée, sans réellement tétée, tétouiller n’est pas tétée, si bébé tète comme un manche, la lactation ne se fera pas, la position est la clé d’un allaitement réussi !!!

Il est inutile de compléter bébé, car le médecin vous l’a dit, ou que junior fait pas ses nuits, ou encore parce qu’il pleure, avant de compléter, il faut savoir pourquoi il pleure, y a toujours une réponse à tout dans la vie, il faut parfois prendre son temps pour en comprendre les causes.

L’eau est parfaitement inutile, et peut parfois remplacer une tétée, donc gare.

N’achetez pas de lait en poudre pour les au cas ou, c’est une tentation trop grande, faite vous confiance, ainsi qu’a bébé.

Prévoyez des bons soutiens lolo, de mauvais soutif risque d’engendrer des soucis type lymphangite et cie.

Voilà je crois avoir rien oublier, , mais je vais me répéter, le lait maternel est un lait unique, très complexe, avant de croire que vous n’avez plus de lait, vérifié toutes les options.

Et encore une fois ayez confiance à bébé et à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *